Trézéguet: "Je veux laisser une trace à Alicante"

Publié le par Miss Lili

 

Reportage de Téléfoot du 31/10/10:

 

A 33 ans, l'infatigable attaquant a surpris tout le monde cet été en signant chez un promu en Liga. Alors pourquoi ce choix? A-t il tiré un trait sur les Bleus? Trézéguet sous le soleil, mais pas que...

 

« Au début, on a dit que Trézéguet est parti en Espagne pour se faire une belle retraite. Bien sûr que je profite de la belle vie mais à la fois, je suis un compétiteur. J'ai envie de montrer mes qualités, j'ai envie de laisser une trace ici. Jusqu'ici, ça se passe plutôt bien. »

 

Ciao la Juve

 

Laisser une trace, Trézéguet en a déjà une belle derrière lui. A la Juve, l'idylle a duré 10 ans: 160 buts, 2 titres de champion et une supercoupe d'Italie plus tard, Trezegol est parti.

 

Chose rare dans le football, Del Piero lui a écrit une lettre d'adieu: « Cher David, je retiens que ça a été un honneur d'être associé à l'un des plus grands attaquants au monde. […] Bonne chance pour ta nouvelle aventure. Au revoir David. Ton ami Alessandro. » « Ca m'a beaucoup touché, déclare David, j'ai beaucoup appris de lui. C'est très touchant de voir qu'il y a le côté sportif mais aussi le côté humain. Ca c'est la chose que je voulais. »

 

Alicante, un nouveau départ

 

Envie de changement, envie de temps de jeu, David Trézéguet voulait réanimer la flamme. 5 buts en 7 matchs. A Alicante, il a dû fermer les yeux sur des infrastructures quelque peu vétustes et diviser son salaire par 3. Trézéguet sous le maillot d'Hércules, personne ne l'imaginait. « La première fois qu'on a entendu circuler le nom de Trézéguet, on s'est dit que c'est impossible, affirme Toni Cabote, journaliste espangol, Trézéguet à Hércules, c'est complètement fou. Ca ne pouvait pas se faire. » « Pour moi, c'est le champion du monde et champion d'Europe, poursuit Noé Pamarot, défenseur d'Hércules, c'est la référence avec l'équipe de 98. »

 

Espoir Bleu

 

Personne n'a oublié son incroyable but en or en finale de championnat d'Europe 2000 face à l'Italie. Malheureusement, difficile d'oublier également son tir au but manqué contre ces mêmes Italiens en finale de coupe du monde 2006. Même si derrière il est réapparu en Bleu, ce tir au but marque pour lui l'arrêt de sa carrière internationale. Mais à Alicante, il souhaite la relancer. « D'un côté, je ne voulais pas quitter les Bleus de cette manière. Je suis à disposition même si le discours de l'entraîneur a été clair. Il compte plus sur une nouvelle génération. Si un jour, j'ai la possibilité d'être à nouveau convoqué, ça peut être quelque chose d'exceptionnel pour moi, c'est sûr. »

Publié dans Interview Hércules

Commenter cet article

Alyssa 01/11/2010 12:40



en tout cas, tu as laissé une trace dans nos coeurs et dans nos memoires pour toujours!!!!