Trézéguet: "L'équipe avait besoin de se renforcer"

Publié le par Julie

David Trézéguet a confié toute sa déception au journal italien 'Tuttosport' quand aux dirigeants d'Hércules, lesquels n'ont, selon lui, pas tenu leurs promesses: "En considérant la qualité de l'équipe et les projets du club, je m'attendais à lutter pour d'autres objectifs. Mais cela n'a pas été concrétisé, et les joueurs qui devaient arriver ne sont pas arrivés. L'équipe avait besoin de renforts pour confirmer un bon début de saison et se sauver. Malheureusement, ce n'est pas arrivé et quelques blessures en plus ont suffi à nous mettre dans une situation délicate. Dommage qu'il n'a pas été fait en sorte que la décision de rester en Liga soit plus facile."

Publié dans Interview

Commenter cet article

Alyssa 24/03/2011 22:27



Salut à tous!! je suis deçue de ce qu'il se passe à Alicante, mais comme dit David, le groupe etait limité et Drenthe et Valdez, etaient souvent bléssés!!!! de plus la défense a pris l'eau très
très souvent. David n'est pas David Copperfield le magicien, mais trezegoal, et trezegoal a besoin de bons ballons et de bonnes passes!!! un grand joueur ne peut pas briller tout seul!! de toute
manière pour David c'etait simplement une experience en liga!! il a vu mais je pense aussi qu'il va se battre, en espérant que Djukic le fasse jouer d'entrée!!! on croise les doigts!!!! mais pour
qu'il critique le club comme ca, c'est qu'il y a vraiment un ras le bol!!! David est un professionnel et parfois j'ai l'impression qu'à Alicante, au contraire, la direction n'est pas tres pro!!!



Antoine 24/03/2011 18:22



C'est sûr, il restera probablement qu'une seule saison à Alicante. Je me demande dans quel club il jouera la saison prochaine sachant qu'à mon avis, ce ne sera pas un club italien et un retour en
France me paraît assez difficile.



Habib 24/03/2011 13:18


Pareil mais il va lutter jusqu'au bout pour sauver alicante je pense :)


Miss Lili 24/03/2011 13:16



Il a l'air résigné. Je crois qu'il ne restera pas la saison prochaine