Trézéguet: "La Juve est faite pour gagner"

Publié le par Miss Lili

David Trézéguet a accordé un long entretien au site stadiogoal.it et s'est confié sur la Série B, son amour de la Juventus et les tifosi: "C'était un désastre. Je me suis retrouvé sans Ibra, Vieira, Cannavaro et Emerson. Il y avait des garçons de la Primavera et d'autres que revenaient de prêt. Tout changeait. Par chance, Deschamps savait quoi faire et les jeunes ont tout de suite compris. Chiellini a explosé, Camoranesi est resté, Nedved et Del Piero ont signé. Je suis resté en pensant que la Juve retrouverait rapidement ce qu'on lui avait enlevé. Ca ne s'est pas passé ainsi. Plus rien n'était comme avant. J'ai compris que pour gagner à nouveau, il faudrait beaucoup de temps. Tout avait disparu. Puis, je suis parti parce que la Juve ne comptait plus sur moi. Ils m'ont dit: nous voulons des jeunes. J'ai fait mes valises en laissant ma place à quelqu'un plus apte à ce que voulaient l'entraîneur et la société."

 

"Je serai toujours séduit par la Juve. Elle m'a appris à gagner et m'a fait devenir un footballeur complet. Si nous réalisions un match nul, nous étions mal pendant des jours. Si nous étions éliminés de la Ligue des Champions, c'était une tragédie: je voyais mes camarades ne pas manger pendant une semaine. Je suis arrivé jeune et j'ai de suite apprécié ce milieu. La Juve est faite pour gagner. Le maillot bianconero a un poids différent des autres: celui qui est fragile ne peut pas le porter."

 

"Quand je retrouve Alex, Vialli ou d'autres, et qu'ils me disent que je suis rentré dans le coeur des tifosi pour toujours, cela veut dire que j'ai fait quelque chose d'important. Je voulais devenir l'étranger le plus prolifique de l'histoire de la Juve et j'ai réussi. Grâce aux supporters auxquels je dirai bientôt au revoir."

Publié dans Interview

Commenter cet article