Zaccheroni: "La quatrième place est encore possible"

Publié le par Miss Lili

Il faut tenir jusqu'au bout, le message de Zaccheroni est clair: la quatrième place est encore accessible et tous devront lutter pour cet objectif. "Je pense et j'espère qu'il est encore accessible, vues que les mathématiques ne disent pas que c'est impossible. C'est sûrement compliqué, comme ça l'est toujours pour celui qui suit. Je n'ai pas de boule de cristal, vu que cela ne dépend pas seulement de nous, mais aussi des autres équipes. Je crois que dans les quatre derniers matchs qu'il reste, cette équipe peut donner du sien."

 

Une défaite contre Bari signerait la fin de la course à la quatrième place pour la Juve: "Lorsque les mathématiques nous condamneront, je ne reculerai pas. J'ai accepté cette tâche, d'amener la Juventus en Ligue des Champions, si nous n'y parvenons pas, cela voudrait dire que je n'ai pas atteint l'objectif. Je savais qu'il était compliqué, j'étais conscient de quelques difficultés. Ce que je n'avais pas envisagé, c'est que l'équipe continuerait à perdre des hommes en chemin, de semaine en semaine. Je pensais que cette hémorragie diminuerait avec le temps."

 

Les blessures touchent le secteur de l'attaque: "Je crois que le rendement peu élevé en attaque est la conséquence de l'état physique: Iaquinta est resté en dehors quatre mois, il est rentré et s'est blessé à nouveau. Trézéguet a eu divers problèmes, Amauri à peine rentré a été arrêté pour un mois à cause d'une autre blessure... S'ils ne sont pas bien, il est difficile pour eux de réussir à exprimer leurs potentiels. Je reste convaincu que dans ce groupe, il y a tant de qualités, mais pour l'exprimer, il faut être bien, autant au niveau du mental que dans les jambes, et ceci n'a pas toujours été possible."

 

L'équipe à disposition reste d'un excellent niveau: "Je crois qu'on lit sur les visages des joueurs le regret de ne pas avoir un classement rassurant. Lorsque je lis qu'il faut remplacer beaucoup d'éléments, je dis qu'au cours d'une année comme celle-ci, pratiquement personne n'est descendu sur le terrain avec les bonnes jambes. Je suis sûr que beaucoup de joueurs, qui sont la cible des critiques, feront de bonnes choses dans le futur. Un exemple: Felipe Melo, un des plus critiqués, a tant de qualités et depuis que je suis ici, il n'a pas mal joué, mais a le potentiel pour faire beaucoup mieux."

Publié dans News => Club

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article